Qui sommes-nous

Depuis mai 2018, le Château de Mirande est dirigé par Benedikt Münch, Helena Bart, Frank Eiermann et Taya, la chienne.

Printemps 2018 une nouvelle aventure s’est présentée en France. Nous avons décidé de laisser derrière nous nos emplois en Allemagne pour débuter le « Projet Château ». Avec le temps nous avons commencé à connaitre – et à aimer- la région et son pays aux multiples facettes passionnantes. Nous avons aussi apporté quelques changements au Château. Mais il nous tient à cœur de conserver le charme propre au domaine, tout en y ajoutant un brin de nos personnalités.

Notre plus grand plaisir est, et le restera, d’ouvrir nos portes pour accueillir les hôtes déjà familiers ou bien nouveaux et de partager avec eux notre vie au Château. L’après-midi nous nous retrouverons pour un apéritif dans une ambiance décontractée, moment propice pour échanger et faire connaissance mutuelle.
Nous serons heureux de vous faire découvrir la diversité et la beauté de la Bourgogne et de vous permettre de vivre quelques jours de répit au Château de Mirande.

A bientôt !

Benedikt, Helena & Frank

 

 

 

 

 

 

 

Histoire

Les origines du Château de Mirande remontent au XIe siècle lorsqu’il faisait partie de l’imposante abbaye de Cluny qui avait des dépendances partout en Europe. Son importance est illustrée par le fait que jusqu’à la construction de la basilique Saint-Pierre à Rome au XVIe siècle l’église de Cluny fut l’espace sacré le plus vaste de la chrétienté. Le nom « Mirande » vient du vieux français et signifie « belle vue ». Les informations suivantes remontent à 1560 lorsque le modeste domaine appartenait aux seigneurs Pierre Bettel et Pierre Puget. Entre 1621 et 1625 le propriétaire fut Jean de Buisson. Vers 1690 le Château revient à Jacques Bordet, « l’avocat au parlement » et plus tard à ses enfants. Au XVIIIe siècle le seigneur de Senozan l’acquit. En 1789, l’année de la révolution française M. Moiro fut le propriétaire. On ignore ce qui s’y est passé précisément à cette époque, toutefois le bâti examiné attentivement nous livre quelques indices.
Une carte postale, fin XIXe, porte l’inscription suivante : « Château de Mirande à Montbellet, Saône et Loire, du fief de Mirande (1763), il ne reste qu’une tour.

La gracieuse habitation actuelle édifiée au milieu d’un beau parc de verdure appartient à M. Protat, conseiller général : lequel remplit les fonctions de sous-préfet de Rethel et de secrétaire de l’Ardèche et du Maine-et-Loire. »

En 1944 le baron de L’Epine acquit le domaine du vicomte de Balorre. 2011 enfin la famille Roser s’installa à Mirande. Elle a effectué d’importants travaux de réhabilitation et rénovation tout en conservant strictement son caractère d’origine. Les locaux ainsi créés, font du domaine pour la première fois depuis près de mille ans, un endroit où, du monde entier, les amoureux de la Bourgogne, de son histoire, de son mode de vie, de ses vins, son Crémant et ses fromages, se rencontrent, échangent.

Hebergements

Chambres

Les chambres de la partie principale réunissent dans leur style divers éléments de l’histoire du Château et les combinent avec des éléments modernes et de grande qualité. Des teintes recherchées et une valorisation architecturale permettent de capter différentes ambiances et de rendre singulier votre séjour au Château.

Appartements

La maison du porche et une partie des anciennes étables entourent le gîte et l’appartement du Château de Mirande. Découvrez en détail les facettes de l’histoire centenaire des bâtiments ; l’épaisseur des murs protège ses habitants des rigueurs de l’hiver et des chaleurs de l’été. Vous y trouverez un endroit idéal pour vous retrouver vous-même.